Intégrer des aliments riches en probiotiques dans son alimentation

Pourquoi intégrer des aliments riches en probiotiques dans votre alimentation ?

Les probiotiques sont très importants pour votre santé. Pourtant, si tout le monde connaît dorénavant les protéines, les fibres, les glucides ou autres termes courants, nous ne pouvons pas dire la même chose des probiotiques. Pourtant, ils le mériteraient !

Dans quels aliments retrouve-t-on des probiotiques ?

Les probiotiques naturels sont présents dans beaucoup d’aliments variés. Vous trouverez donc forcément plusieurs idées à incorporer à votre régime alimentaire. Ainsi, on les retrouve dans les aliments dit « lactofermentés » comme les yaourts au lait, les jus de légumes tels que la carotte ou les betteraves. Des plats comme la choucroute contiennent beaucoup de probiotiques, tout comme certains fromages (gouda, cheddar, mozzarella…). Les accompagnements et boissons sont plus nombreux. Le miso issu de l’alimentation japonaise, le kefir, le kombucha ou le kimchi en font partie. Vous pouvez d’ailleurs remarquer que la cuisine asiatique est souvent bonne pour apporter des probiotiques, si vous vous écartez un peu des buffets gras chinois disponibles dans les restaurants pas chers. Les vertus des probiotiques peuvent aussi être obtenues en prenant des compléments alimentaires. Un laboratoire comme Pileje en commercialise et fait un gros travail pour démocratiser ces compléments avec un site d’informations comme Microbiote Santé. Avec eux, vous pouvez éviter bien des tracas liés aux microbiotes.

Que sont les microbiotes ?

Les microbiotes sont des ensembles de bonnes bactéries qui participent grandement à l’immunité de votre corps. Ils se développent dès votre naissance et grandissent. Les probiotiques et les bons aliments les aident à rester aussi forts. Cependant, de mauvaises habitudes, notamment liées à une mauvaise hygiène de vie, les affaiblissent. Des excès trop réguliers, une nourriture grasse, des toilettes avec des produits inadaptés, un manque d’activité physique et autres provoquent des carences de vos microbiotes. Ces derniers sont au nombre de deux chez les hommes (microbiote buccal, microbiote intestinal) et de trois chez les femmes (les deux précédents + le microbiote vaginal). Ils sont responsables de nombreux maux courants que l’on traite habituellement avec des gélules. Cela n’est pas la bonne solution car si elles vous guérissent à court terme, elles détruisent les bonnes comme les mauvaises bactéries, ce qui vous fragilise d’autant plus. Un microbiote buccal défaillant provoque des aphtes, des gencives sensibles, des douleurs localisées avec l’apparition de gingivites, des carries fréquentes et même d’autres soucis comme des conjonctivites. Le microbiote intestinal malade s’exprime par de la constipation, des ballonnements, des épisodes fréquents de diarrhées, des douleurs au bas ventre… Pour le microbiote vaginal, l’infection urinaire reste le mal le plus fréquent. Ces cystites sont pourtant très souvent ignorées par les patientes qui préfèrent, majoritairement par manque de conscience de la gravité potentielle, prendre du jus de cranberry plutôt que de traiter directement les causes. Si vous avez souvent un ou plusieurs de ces maux, les chances que votre alimentation manque de probiotiques sont grandes. Modifiez votre régime alimentaire ou ajoutez des compléments à vos repas. Observez ensuite les résultats. Généralement, il faut une cure d’un à deux mois pour véritablement voir la différence.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*